Adorno

De CocoWikipedia
Aller à : navigation, rechercher

Résumé

Adorno, Theodor Wiesengrund (1903-1969)

Sociologue de l'art et philosophe allemand d'orientation ra­dicale de gauche ; représentant de l' Ecole de Francfort. Les conceptions d'Adorno se formèrent à la croisée du néo-hégélianisme allemand et de la critique avant-gardiste des arts. Se­lon la philosophie sociale d'Adorno, l'his­toire de la culture occidentale appa­raît depuis Homère comme l'histoire d'une « civilisation ratée », comme celle de l'« individualisation » de l'homme allant de pair avec son alié­nation toujours plus marquée. Les prémisses philosophiques de la con­ception d'Adorno sont énoncées dans l'ou­vrage « Dialectik der Aufklärung » (1947) dont M. Horkheimer est le co-­auteur. Dans « Philosophie der neuen Musik » (1949) Adorno appliqua cette conception au développement de la musique ouest-européenne moderne. Dans « Zur Metakritik der Erkenntnistheorie » (1956) et « Négative Dialektik » (1966) la philosophie de l'histoire négativiste et pessimiste de l'Ecole de Francfort apparaît comme la méthodologie de la négation généra­le, la dialectique n'étant interprétée que comme un moyen de décomposi­tion, de destruction de tout ce qui est « donné ». Populaire en Occident dans la période où les tendances gauchistes, sociologiques vulgaires et nihilistes étaient prédominantes (années 1960), la conception d'Adorno perd son influence de même que l'idéologie de la « nou­velle gauche ».

Bibliographie

Frolov, I., Dictionnaire philosophique, Éditions du Progrès, Moscou, 1985, p. 8