Gao Guiying : Différence entre versions

De CocoWikipedia
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « SOURCE: L'Histoire par les femmes ''L'Histoire par les femmes veut rappeler l’existence de ces nombreuses femmes qui ont fait basculer l’histoire de l’humanité, d... »)
 
(Aucune différence)

Version actuelle en date du 6 novembre 2019 à 11:54

SOURCE: L'Histoire par les femmes

L'Histoire par les femmes veut rappeler l’existence de ces nombreuses femmes qui ont fait basculer l’histoire de l’humanité, d’une manière ou d’une autre.

Gao Guiying, combattante révoltée

Révolutionnaire chinoise, Gao Guiying (? – 1647) se révolte contre la dynastie Ming avec son mari ; elle mène des troupes entièrement féminines au combat au début du 17e siècle.

Rencontre avec Li Zicheng

Depuis 1368, la dynastie Ming, dernière dynastie chinoise dominée par les Han, règne sur la Chine. À partir de la fin du 16e – du début du 17e siècle, la dynastie Ming connaît des difficultés financières, aggravées par des révoltes populaires, des souverains inaptes à gouverner, la révolte des tribus Jurchen qui donnera naissance à la dynastie Qing, des épisodes de sécheresse, d’épidémies et de famines. Ces difficultés financières poussent les autorités à augmenter lourdement les impôts, notamment pour financer l’effort de guerre contre les tribus Jurchen. ==L’imposition écrasante et les famines cause de nombreuses insurrections.== C’est dans ce contexte que Gao Guiying naît (à une date qui ne nous est pas connue) et grandit dans le Xian de Mizhi, dans le Shaanxi au nord de la Chine. En 1627, elle rencontre Li Zicheng, fils de fermiers, forgeron et révolutionnaire. L’histoire populaire raconte que Li Zicheng, recherché par les autorités pour le meurtre d’un chef de gang terrorisant les habitants de la ville de Yan’an, aurait été caché par le frère de Gao Guiying dans la maison de leur père. Rassemblés par un même esprit de révolte contre l’oppression, Gao Guiying et Li Zicheng se marient et, ensemble, entreprennent de former la population locale aux arts martiaux.

La révolte

À l’époque, le Shaanxi est rongé par la maladie et la famine, amplifiée par la lourde imposition mise en place par la dynastie Ming. En 1630, Gao Guiying et Li Zicheng rejoignent un groupe de paysans révoltés menés par Gao Yingxiang, dont ils gagnent le respect en prônant le partage des terres et l’abolition de certaines taxes. Alors que Gao Yingxiang est élu « roi », Li Zicheng est nommé « général » ; il prendra le titre de roi à la mort de Gao Yingxiang en 1636. Au fil du temps, leur troupe est rejointe par de très nombreux paysans frappés par la famine, jusqu’à atteindre un effectif de 30 000 hommes, avec lesquels ils attaquent et tuent des officiels du gouvernement. Leur rôle dans la révolte sépare rapidement Gao Guiying et Li Zicheng ; Gao Guiying recrute, entraîne et dirige des unités entièrement féminines, avec leur propre hiérarchie composée d’officières. Li Zicheng, de son côté, grossit les rangs de l’armée en recrutant des paysans. La révolte connaît une ampleur telle que, couplée aux attaques des tribus Jurchen (future dynastie Qing), elle mène à l’effondrement de la dynastie Ming. En 1644, Li Zicheng et ses troupes prennent Pékin. Plutôt que d’être capturé, Chongzhen, le dernier empereur de la dynastie des Ming, se pend. Li Zicheng se proclame empereur, et Gao Guiying devient impératrice. Un titre qu’elle ne conservera que brièvement : l’année suivante, les tribus Jurchens, ou Mandchous, vainquent l’armée de Li Zicheng qui meurt au combat, prennent Pékin et établissent la dynastie Qing.

Protectrice de la dynastie Ming

Devenue veuve, Gao Guiying se déclare la plus grande adversaire des Qing qui ont renversé et tué son époux. Changeant d’allégeance, elle cherche dans ses ennemis d’hier les alliés d’aujourd’hui. Les survivants de la famille régnante de la dynastie Ming s’étant retirés au sud de la Chine pour régner en tant que dynastie Ming du sud, elle se rallie à ceux qu’elle combattait jusqu’ici pour combattre les Qing. Obtenant un titre de commandement, Gao Guiying est nommée protectrice de la nouvelle dynastie Ming. Elle accomplit des exploits au combat, et mène la lutte contre la dynastie Qing jusqu’à sa mort en 1647.

Liens utiles

Page Wikipédia de Gao Guiying (anglais) Gao Guiying – General of the Peasant Rebels Gao Guiying (anglais)

Sur le même thème

Qin Liangyu, cheffe de guerre chinoise Dans "Combattantes"

Li Qingzhao, l'une des plus grandes poétesses chinoises Dans "Femmes de lettres"

Xiao Yanyan, impératrice et cheffe de guerre Dans "Moyen Âge"

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables.