Lénine

De CocoWikipedia
Aller à : navigation, rechercher
Lénine 1920

Lénine Vladimir Ilitch (1870-1924), homme politique russe,continuateur de l'œuvre de K. Marx et de F. Engels, fondateur du Parti communiste de l'Union Soviétique et de l'Etat soviétique.


Vie de Lénine

Lénine naquit à Simbirsk. A sa sortie du lycée en 1887, Lénine s'inscrivit à la faculté de droit de l'Université de Kazan, mais fut arrêté pour avoir participé au mouvement étudiant et exilé sous la surveillance de la police. En 1891, il termina en qualité d'externe ses études à -l'Université de Saint-Pétersbourg. En 18881889, à Kazan, puis en 1889-1893, à Samara, Lénine étudia le marxisme et devint marxiste; il organisa le premier cercle marxiste à Samara. Arrivé en 1893 à St.-Pétersbourg, Lénine se mit à la tête des marxistes pétersbourgeois. En 1894, Lénine écrivit sa première œuvre d'envergure - Ce que sont les « amis du peuple» et comment ils luttent contre les social-démocrates- où il établit l'inconsistance de la théorie et de la tactique des populistes et proposa à la classe ouvrière de Russie une meilleure voie de lutte. En 1895, Lénine regroupa les cercles marxistes de St.-Pétersbourg au sein de 1'« Union de lutte pour la libération de la classe ouvrière ». Peu après, Lénine fut de nouveau arrêté, jeté en prison et exilé en Sibérie. Au début de 1900, Lénine partit pour l'étranger. Il y fonda le premier journal marxiste de Russie l'« Iskra» «Etincelle ») qui devait jouer un rôle exceptionnel dans la formation d'un parti marxiste de type nouveau, l'élaboration de son premier programme et la lutte contre les réformistes et les opportunistes. En 1903 fut créé au Ile Congrès du P.O.S.D.B.,le parti des bolchéviks qui, guidé par Lénine, conduisit le prolétariat et la paysannerie travailleuse de Russie dans la lutte pour le renversement de l'autocratie tsariste et la création du système social socialiste. La révolution démocratique bourgeoise russe de 1905, la révolution de février 1917 et la Révolution socialiste d'Octobre 1917 furent les étapes successives de cette lutte.

Oeuvres de Lénine

Le grand mérite de Lénine est d'avoir développé, dans un esprit créateur et compte tenu des conditions historiques nouvelles, la doctrine marxiste après la mort de Marx et d'Engels, de l'avoir concrétisée à partir de l'expérience des révolutions russes et du mouvement révolutionnaire international. Dans son ouvrage L'Impérialisme, stade suprême du capitalisme (1916), Lénine poursuivit l'analyse du mode de production capitaliste, entamée dans Capital de Marx, et définit les lois du développement économique et politique dans le cadre de l'impérialisme. L'esprit créateur du léninisme trouva son expression dans la théorie de la révolution socialiste élaborée par Lénine Il affirma que, dans les nouvelles conditions, le socialisme pouvait triompher tout d'abord dans un seul ou plusieurs pays. Lénine définit le parti du prolétariat comme force dirigeante et organisatrice, indispensable à l'instauration de la dictature prolétarienne et à l'édification de la société communiste. Lénine devint le chef du premier Etat prolétarien qui, sous sa direction, se défendit victorieusement contre les ennemis de l'intérieur et de l'extérieur et s'attela à l'édification du socialisme. Développant les idées de Marx et d'Engels, Lénine élabora un programme concret de l'édification socialiste en U.R.S.S., programme dont s'inspirèrent le parti et tout le peuple soviétique. L'œuvre de Lénine marqua une nouvelle étape dans le développement de toutes les parties constitutives du marxisme (philosophie du matérialisme dialectique et historique, économie politique, communisme scientifique). Dès le début de son activité, Lénine porta une grande attention à l'approfondissement du matérialisme dialectique et historique. La philosophie marxiste servit à Lénine d'instrument de travail pour résoudre les problèmes posés à ]a classe ouvrière et à son parti par la nouvelle étape historique. Lénine enrichit la philosophie de nombreuses idées. Sa principale œuvre philosophique -Matérialisme et empiriocriticisme contient une analyse profonde, à la lumière du matérialisme dialectique, des récentes découvertes des sciences naturelles de son époque; Lénine y développa les principes fondamentaux de la philosophie marxiste, tout particulièrement de la théorie de la connaissance. Sa critique des idées de Mach demeure actuelle: elle donne aux marxistes un bel exemple de lutte contre la philosophie réactionnaire. Lénine fut le premier à poser dans toute son acuité la question du principe de l'esprit de parti en philosophie; il estimait que les marxistes doivent lutter fermement contre l'idéalisme et la métaphysique. Lénine approfondit particulièrement la dialectique matérialiste. Il dévoila les multiples aspects de la dialectique comme théorie du développement et développa la thèse extrêmement importante de l'unité de la dialectique, de la 1ogique et de la théorie de la connaissance. Lénine a émis un très grand nombre d'idées précieuses dans ses Cahiers philosophiques qui constituent tout un programme de recherches en matière de dialectique. Les ouvrages de Lénine sur différents problèmes concrets ( économie, politique, stratégie et tactique) sont des exemples de l'application de la dialectique à la vie réelle. Son article La portée du matérialisme militant (1922) formule les grands objectifs - toujours actuels - du développement de la philosophie marxiste, notamment en ce qui concerne la lutte contre l'idéologie religieuse. Selon Lénine, la conception matérialiste de l'histoire est le grand acquis de la philosophie marxiste. La théorie du matérialisme historique, soulignait Lénine, est la base solide des lois de l'évolution sociale et de la lutte révolutionnaire pour la transformation socialiste de la société. Etudiant dans un esprit créateur les questions du développement économique, politique et culturel de la société à l'époque nouvelle, Lénine apporta sa précieuse contribution à toutes les branches de la sociologie marxiste. Une importance particulière revient à ses études portant sur les classes et la lutte de classes, l'Etat et la révolution ( L'Etat et la Révolution), sur le rôle des masses populaires à l'ère de la révolution socialiste et de l'édification de la société communiste; à ses idées relatives aux nouvelles formes de manifestation des lois générales de l'évolution sociale au cours de l'édification du socialisme, au rapport entre l'économie et la politique, à la culture et à la révolution culturelle, à la morale socialiste, aux principes de l'art socialiste, etc.

Notes et références



1894

Ce que sont les « amis du peuple » et comment ils luttent contre les social-démocrates

1895

Friedrich Engels À quoi pensent nos ministres ? Explication de la loi sur les amendes infligées aux ouvriers de fabrique et d'usines

1896

Au gouvernement tsariste Exposé et commentaire du projet de programme du Parti ouvrier social-démocrate de Russie|P.O.S.D.R.

1899

À propos des grèves

1900

La guerre de Chine

1901

Par où commencer ? Anarchisme et Socialisme

1902

Que faire ?

1904

Un pas en avant, deux pas en arrière Deux tactiques de la social-démocratie dans la révolution démocratique

1905

Socialisme et religion L'attitude de la social-démocratie à l'égard du mouvement paysan

1906

Boycottage Les enseignements de l'insurrection de Moscou

L'État et la Révolution, un des principaux ouvrage de Lénine (Éditions en langues étrangères, Pékin)

1907

En douze ans

1908

Notes politiques Marxisme et révisionnisme Matérialisme et empiriocriticisme

1909

De l’attitude du parti ouvrier à l’égard de la religion L’attitude des classes et des partis à l’égard de la religion et de l’Église

1910

Notes d'un publiciste Les enseignements de la Révolution Les divergences dans le mouvement ouvrier européen De certaines particularités du développement historique du marxisme

1911

Piotr Stolypine et la Révolution

1912

Le courant de liquidation et le groupe des liquidateurs

1913

Les trois sources et les trois parties constitutives du marxisme Les destinées historiques de la doctrine de Karl Marx L'Europe arriérée et l'Asie avancée Notes critiques sur la question nationale

1914

Biographie de Karl Marx Rapport à C. Huysmans La guerre et la social-démocratie russe La situation et les tâches de l'Internationale socialiste De la fierté nationale des Grands-Russes


1915

La faillite de la IIe Internationale Le socialisme et la guerre Projet de résolution de la gauche de la Conférence de Zimmerwald|Zimmerwald Du mot d'ordre des États-Unis d'Europe Un premier pas Les marxistes révolutionnaires à la conférence socialiste internationale


1916

L'Impérialisme, stade suprême du capitalisme La révolution socialiste et le droit des nations à disposer d'elles-mêmes Bilan d'une discussion sur le droit des nations à disposer d'elles-mêmes À propos de la brochure de Junius À propos du mot d'ordre de désarmement L'impérialisme et la scission du socialisme Lettre ouverte à Boris Souvarine Le Programme Militaire de la Révolution Prolétarienne Pacifisme bourgeois et pacifisme socialiste Un tournant dans la politique mondiale


1917

Thèses d'Avril Lettre d'adieu aux ouvriers suisses Les tâches du prolétariat dans notre révolution L'État et la Révolution

La catastrophe imminente et les moyens de la conjurer Les bolchéviks doivent prendre en mains le pouvoir Les champions de la fraude et les erreurs des bolchéviks Notes d'un publiciste Le marxisme et l'insurrection Thèses sur l'Assemblée constituante

1918

Sur l'infantilisme « de gauche » et les idées petites-bourgeoises Lettre aux ouvriers américains Discours prononcé pour l'inauguration du monument à Marx et Engels La révolution prolétarienne et le renégat Kautsky Un nouveau livre de Vandervelde sur l'État Karl Marx exposé de la doctrine marxiste

1919

De l'Etat Discours d'ouverture au I congrès de l'Internationale communiste Thèses sur la démocratie bourgeoise et la dictature prolétarienne Discours de clôture du Ier congrès de l'Internationale Communiste Les tâches de la IIIe Internationale Les objectifs généraux du mouvement féminin Salut aux communistes italiens, français et allemands

1920

La maladie infantile du communisme (le « gauchisme ») Le communisme Interventions au IIe congrès de l'Internationale communiste

1921

Interventions au IIIe congrès de l'I.C. La Journée internationale des ouvrières 1923

Mieux vaut moins mais mieux


Bibliographie

Ouvrages en français

Jean Bruhat, Lénine, Club français du livre, 1960.

Moshe Lewin, Le Dernier Combat de Lénine, Les Éditions de Minuit, 1967.

Louis Althusser, Lénine et la philosophie, François Maspero,Maspero, coll. « Théorie » 1969.

Jean Salem, Lénine et la révolution, Éditions Michalon, 2006. [1]

Ouvrages en anglais

Georg Lukács, Lenin: A Study in the Unity of His Thought, Verso, nouvelle éd., 1997.

Clara Zetkin et Marcel Cachin, They Knew Lenin: Reminiscences of Foreign Contemporaries, University Press of the Pacific, 2005.

Filmographie

Octobre : Dix jours qui secouèrent le monde, réalisé par Sergueï Eisenstein en 1927.

Trois chants sur Lénine, réalisé par Dziga Vertov en 1934

(disponible en téléchargement gratuit).

Taurus, réalisé par Alexandre Sokourov en 2001.

Forever Lénine , réalisé par Xavier Villetard sorti en septembre 2007

Notes et références