Savoir

De CocoWikipedia
Aller à : navigation, rechercher

Résumé

Savoir

Produit de l'activité ma­térielle et intellectuelle sociale des individus ; expression idéelle sous une forme sémiotique des propriétés et des liens objectifs du monde naturel et humain. Les connaissances peuvent être préscientifiques (expérience de la vie) et scientifiques, ces dernières se divisant en empiriques et en théo­riques. Dans la société il existe égale­ment les connaissances mythologi­ques, artistiques, religieuses, etc. On ne saurait comprendre l'essence du savoir sans dégager le caractère socialement et historiquement conditionné de l'ac­tivité humaine. Dans le savoir on voit se cristalliser, s'accumuler successive­ment et s'objectiver la force sociale de l'homme. Cela servait (et sert) de base aux conceptions idéalistes ob­jectives qui insistent sur le caractère premier et indépendant de l'activité intellectuelle. A la mystification idéa­liste du savoir les matérialistes prémar­xiens opposaient la conception du savoir comme résultat des efforts cognitifs individuels, comme celui de l'expéri­ence individuelle. Or, ce point de vue s'avéra impuissant à expliquer le fait important que dans le contexte des rapports sociaux réels l'homme s'engage dans le processus de connaissance en étant déjà doté d'un appareil conceptuel et catégoriel « tout fait » (défini socialement et historique­ment). Dans le savoir s'opèrent la trans­formation des représentations frag­mentaires en une forme théoriquement systématisée et ayant une significa­tion générale, ainsi que la fixation de tout ce qui peut être conservé, transmis, développé ultérieurement en tant que fondement stable de l'acti­vité humaine future.

Bibliographie

Frolov, I., Dictionnaire philosophique, Éditions du Progrès, Moscou, 1985, p. 460